SHOWROOM

Venez visiter la  Boutique/Atelier à 31350 Péguilhan 

Prenez rdv tél.: 0642314976

= BOUTIQUE =

NOUVEAU RDV 

Les vendredi de 10h à 18h30 à 31800 Saint Gaudens 

13, rue de la République

Tél. : 0642314976

INSCRIPTIONs

RÉSERVATIONs 2022

 

Animation-Explication

et Démonstration

-.-.-.-

marchés,foires,

expositions, fêtes locales. ect.

-.-.-.-

Intervention dans les établissements scolaire,

maisons de retraite, ect.

PARTENAIRES

---------------------

Mouton Thône et Marthod

Eleveur: Christiane BRUNET (effectif 15)

              31110 - Saint Paul Dd'Oueil

 

Saint-Paul-d'Oueil est une commune française, située dans le département de la Haute-Garonne et la région Midi-Pyrénées.

Ses habitants sont appelés les Saint-Paulins. L'origine du nom du village provient de saint Paul, patron de la paroisse.La commune de Saint-Paul-d'Oueil est située dans les Pyrénées, dans le Comminges, en vallée d'Oueil.

 

Son altitude minimale est de 1031 mètres, là où la Neste d'Oueil quitte le territoire communal et entre sur la commune de Benque-Dessous-et-Dessus. Son altitude maximale s'élève à 1988 mètres1 au sommet d'Antenac.

 

Le village de Saint-Paul-d'Oueil se trouve, en distances orthodromiques, cinq kilomètres et demi au nord-ouest de Bagnères-de-Luchon et 34 km au sud-ouest de Saint-Gaudens.

"S'il vous fallait dessiner un mouton, choisissez le plus joli des ovins, celui de Thônes et Marthod. Avec ses "lunettes de soleil", sa laine généreuse, ses chaussons foncés, cette race savoyarde mérite reconnaissance"; (Rustica n°794 13- l 9/03/1985).

 

La race qui a pris le nom de deux communes, l'une de Haute-Savoie: Thônes, et, l'autre de Savoie: Marthod, tire ses origines lointaines d'Europe Centrale et Méridionale avec la race Zakel. Des croisements effectués au gré des migrations humaines Est-Ouest, avec des races locales de l'Arc-Alpin et de la zone méditerranéenne sont à la source des types Thônes, et Marthod. Parmi les races qui auraient marqué la Thônes et Marthod, on cite la Bergamasque (Lombardie et Piémont italien), bête de grande taille, robuste et lourde qui accompagnait les colporteurs et les transhumants transalpins.

 

Mentionnons l'existence de quelques races très proches de la Thônes et Marthod en Italie (Savoiarda, Rosset, Vicenza...), Autriche (Tyroler Bergshaf), Suisse (Nez-Noir du Valais), Grèce (Vlaque, Florina), Turquie (lmroz)...

 

L'isolement des vallées de l'Arc Alpin a contribué au long maintien de races très localisées. Ainsi, les rameaux de Thônes et de Marthod restèrent longtemps séparés. Les conditions d'élevage étaient souvent des plus rudimentaires. Il faut attendre 1927 pour voir la Thônes et la Marthod se confondre. Actuellement, un type " Maurienne" semblerait s'individualiser (taille plus élevée et étendue de laine moindre).

 

Parce qu'elle n'était pas une race bouchère,

la Thônes et Marthod fut petit à petit abandonnée:

effectif 32.000 en 1932

effectif 19.000 en 1947

effectif   2.000 en 1975

En 1975, un véritable travail de recensement a été entamé grâce, en particulier, à Monsieur Jean-Marie CHEVILLARD (Devenu en 1998, nouveau Président de l'Association des Eleveurs de la racé Thônes et Marthod) alors technicien ovin.

 

Dès lors, la race est encadrée et suivie. Les effectifs vont raugmenter.

 

En 1997, ont été dénombrés 55 élevages pour 3300 brebis. L'estive en alpage (Juin à Octobre) est encore pratiqué par beaucoup d'éleveurs avec ou sans surveillance.

Standard (1996).

Race "enlevée" de taille et poids moyens (60/70 cm pour 55/75 kg).

Tête fine avec oreilles entièrement noires, nez plus ou moins busqué avec museau noir. Le front a son toupet lainé caractéristique.

Cornes (souvent large spirale projetée à l'horizontale) chez les deux sexes. Le caractère "motte" est admis.

• Laine longue, bouclée et tombante jouant son rôle d'isolant thermique.

Extrémités des membres noires.

• Pour le type 'Maurienne", la toison est moins étendue, le toupet lainé souvent absent, et, les taches noires plus étendues.

La race est calme, familière, maternelle, peu grégaire, et, bonne marcheuse.

Prolificité: entre 150 et 170 %

Bonne aptitude au désaisonnement. 3 agnelages en deux ans très fréquents.

Les qualités laitières de la race sont connues depuis longtemps. La production moyenne par lactation placerait la race en deuxième position derrière la Lacaune (26 litres contre 188 litres).

Caractéristiques

 

La Thônes et Marthod est une brebis de taille et de poids moyens (55-65 kg pour les brebis et 70-80 kg pour les béliers). Sa tête est fine, son nez droit ou légèrement busqué. Les cornes présentent chez les deux sexes sont assez développées et forment une spirale horizontale assez large. Sa robe est blanche à l’exception du bout du museau, du tour des yeux (lunettes), des oreilles, de l’extrémité des membres (chaussettes), du nombril chez les mâles et de la vulve chez les femelles qui sont noirs. La laine est très bouclée chez les jeunes alors que chez l’adulte, la toison est assez grossière et à mèches longues.

 

Historique

 

Jusqu'à la fin du XIXème, chaque vallée savoyarde possédait son propre type de brebis. Avec l'accroissement des échanges commerciaux mais aussi les déplacements d'estives et d'hivernage, les groupes fusionnent. Au début des années 30 deux rameaux s'unirent définitivement pour aboutir à la dénomination commune « Thônes et Marthod », du nom de deux villages de cette région. En 1975, des actions ont été mises en œuvre pour la sauvegarde et la relance de cette race. En 1992, l'Union des Eleveurs de la Race Thônes et Marthod est créée par dix éleveurs préoccupés par la survie de cette race. Elle a pour but de sauvegarder, développer et promouvoir la race Thônes et Marthod et ses produits. Cette association s’est transformée en 2008 en Organisme de Sélection, chargé de renforcer le travail de gestion et de sauvegarde de la race.

 

Géographie

 

En France, le troupeau de Thônes et Marthod compte environ 7 300 brebis, regroupées principalement sur la Savoie et la Haute Savoie (80 % de ses effectifs).

Système d'élevage - type de production

La Thônes et Marthod est une brebis rustique. Très calme, elle supporte bien les longues stabulations hivernales dans des conditions difficiles. Elle est aussi très bien adaptée à l'estive en haute montagne (2000 m et bien au delà) où elle passe 3 à 4 mois en troupeaux non gardés et où les amplitudes thermiques et la pluviosité sont très fortes. Elle utilise aussi bien les parcours secs que les combes verdoyantes des Alpes du nord. Quelques troupeaux hivernent en plein air. Race mixte, elle est aussi bien utilisée pour la production de lait que pour la production d’agneaux.

 

Produits

 

Cette race est utilisée en croisement pour la production de viande. En race pure le circuit court est privilégié. Entre Savoie, Haute Savoie et Isère, une quinzaine de producteurs font confiance à la Thônes et Marthod pour produire du lait. La fabrication dominante est la tomme de brebis mais on trouve aussi d’autres produits tels que : yaourts, lactiques, sérac, persillé… souvent vendus en direct.

 

Schéma de sélection

 

Maître d'œuvre du schéma ; Union des Eleveurs Thônes et Marthod

 

Objectifs de sélection; Sauvegarde de la population; Diversité génétique

 

Base de sélection; regroupant 63 éleveurs, 4 500 animaux (58 % de la population)

 

Centre d’élevage; 2 bandes, 30 animaux à La Motte -Servolex (74).

 

Dates des sorties; fin avril et mi-septembre

 

 

========================================================

Sources :