= ATELIER /  VENTE =

Venez visiter la  Boutique/Atelier à 31350 Péguilhan 

Prenez rdv tél.: 0642314976

= BOUTIQUE = à St-Gaudens

NOUVEAU RDV 

De mardi au samedi  de 10h à 18h30 à 31800 Saint Gaudens 

13, rue de la République

Tél. : 0642314976

INSCRIPTIONs

RÉSERVATIONs 2022/2023

 

Animation-Explication

et Démonstration

-.-.-.-

marchés,foires,

expositions, fêtes locales. ect.

-.-.-.-

Intervention dans les établissements scolaire,

maisons de retraite, ect.

PARTENAIRES

---------------------

Brebis Montagne Noire (effectif 2000)

==========================================================

ELEVEURS de brebis MONTAGNE NOIRE

 

UPRA ovine des Pyrénées Centrales

 

Gérard et Patric RESPAUD

  ==========================================================

Merci à Gérard et Patric Respaud pour leur acceuil.

 

85km de Péguilhan, direction Toulouse sortie N°25 , Saint Juilien, Montesquieu-Volvestre, La Bastide-de-Besplas, Sabarat vous arrivez à Le Mas-d'Azil en passant la Grotte de Mas d'Azil, j'avais un RDV avec Monsieur Gérard Respaud et son fils Patric Respaud éleveurs de brebis Montagne Noire.

 

Avec une grande fiertée Père et Fils Respaud m'ont montré leur élevage de brebis Montagne Noire (effectif 200) 

Une tradition de plusieurs générations et avec un savoirs-faire de père en fils, ils gardent avec leur élevage leur patrimoine, la brebis Montagne noir, une race presque disparue.

 

Evolution et Situation actuelle

A partir du recensement des troupeaux Montagne Noire effectués en 2003-2004, on peut considérer que 90% du cheptel de cette race est maintenant connu. Les effectifs actuels dépassent 2 000 brebis dans 27 élevages, souvent en coexistence avec d’autres races ovines locales.

La brebis Montagne Noire, une race à découvrir, moi-même je vais découvrir la laine à la prochaine tonte en mai.

 

Origine et historique

Cette race native des contreforts du Massif Central est devenue peu à peu Pyrénéenne. La pratique de l’engraissement d’animaux maigres issus des troupeaux du Haut Couseran, de la Haute Ariège, du Lauragais et de la Montagne Noire, développé sur la plaine et le piémont Ariégeois, est décrit par CHEVALIER (1956). Cette activité explique la « migration » de cette race : les animaux achetés à l’extérieur ont été peu à peu conservés, croisés ou pas avec des races locales (Tarasconnaises, Castillonnaises), pour constituer progressivement une population localisée surtout sur le département de l’Ariège avec quelques débordements sur le Gers et la Haute Garonne. La race Montagne Noire a progressivement disparu de son berceau d’origine pour n’être plus présente que dans ces départements.

LA LAINE

La toison est très peu développée, quand les animaux sont tondus, la toison pèse en moyenne moins de 400 grammes.

Elle ne couvre que le dessus du dos, des épaules et des reins, laissant à découvert tête et nuque, membres, ventre et une bonne partie des flancs. Certains animaux ne portent qu’une petite « selle » de laine sur le dos et quelques flocons au garrot. Les mèches sont courtes, serrées et sans poil.

Source :